Eglise du 13ème siècle

En 1867, la découverte au nord de notre commune et immédiatement à côté du bourg, dans un champ nommé "les Madeleines", de 35 tombes de l'époque gallo-romaine avait permis aux experts de l'époque d'affirmer que Evrecy avait dû être un centre religieux d'une certaine importance.Des annales religieuses datant du 7ème siècle font, en effet, déjà référence à une localité appelée OBRECIUM, HEBRECIUM ou encore EVRECHIUM. Mais le nom que l'on retrouve le plus souvent dans ces écrits est EVRECEIUM. Là est sans aucun doute l'origine du nom actuel de notre municipalité.

Il existait au 7ème siècle à Evrecy, un monastère qui jouissait d'une grande notoriété. A l'époque, les terres sur lesquelles avait été construit cet édifice religieux appartenaient à l'évêché de Bayeux. On retrouve d'ailleurs les traces d'un certain Saint Annobert ou Hubert (654 - 706), ancien abbé d'Evrecy, auquel les habitants auraient voué un culte. Ce monastère va être détruit au 9ème siècle par les différentes invasions barbares en Normandie.

Au 10ème siècle, les évêques de Bayeux reprennent possession des terres d'Evrecy pour y instaurer, au 11ème siècle une Châtellenie. La châtellenie était le nom donné à la justice rendue par le seigneur châtelain qui possédait un château ou une maison forte. En effet, en 1037, l'évêque Hugues II de Bayeux possédait sur la terre d'EVRECY (appelée alors VRECI) un donjon et un château dit "château de Montifila". Ce château se situait sur une motte seigneuriale au sud-ouest du bourg. Le chemin qui longeait ce lieu et qui monte de l'église à la place de la Mairie porte encore aujourd'hui le nom de "chemin du château".

A partir de 1204, ce sont les rois de France qui deviennent titulaires de la châtellenie d'Evrecy. Le 23 mars 1371, le roi Charles VI visita la forteresse de VRECHY (vraisemblablement l'une des dernières évolutions vers le nom actuel de notre commune).

En 1417, Henri V, roi d'Angleterre, prend possession des terres d'Evrecy. Ce n'est que vers 1450, après la délivrance de la Normandie, que les rois de France récupèrent la châtellenie.

A partir de ce moment, château et forteresse vont tomber dans l'oubli avant de tomber en ruine...

A la fin du 17ème siècle, le donjon d'Evrecy n'existait plus, seule son enceinte se voyait encore.

 Voir également l'article : Une nécropole mérovingienne découverte à EVRECY >